Les satellites Starlink d’Elon Musk s’invitent dans le ciel de nos nuits

Avec le confinement mondial, le trafic aérien est quasiment à l’arrêt. Dans la journée, plus de traînées blanches de condensation laissées par les avions de ligne pour rayer le ciel. Ce dernier est redevenu vierge, originel. Le jour, oui. Mais la nuit ?

Si la pandémie de coronavirus a beaucoup d’impact sur terre, dans l’espace, ce n’est semble-t-il pas le cas.

Le trafic semble en effet s’y intensifier dangereusement. Pour preuve, ce train de satellites qui se suivent à la queue leu leu et à vitesse constante observé en France. Ces satellites font partie du programme Starlink d’Elon Musk, qui doit permettre au magnat de proposer un Internet à haut débit au monde entier.

Ce 22 avril 2020, une fusée SpaceX a déployé dans l’espace soixante nouveaux satellites. Depuis mai 2019, date du début du déploiement, quelque 360 satellites ont déjà été lancés. Elon Musk a d’ores et déjà reçu l’autorisation d’en déployer 12.000 des autorités américaines et a déposé une demande de fréquence pour 30.000 satellites…

Partagez

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres articles...